JMJ 101

L’histoire des Journées Mondiales de la Jeunesse

La Journée mondiale de la jeunesse est un grand événement des centaines, des milliers, et même des millions de jeunes catholiques se réunissent pour proclamer leur foi. Mais d’où vient-elle et comment a-t-elle commencé ?  

Le samedi 14 avril 1984, avant le dimanche des Rameaux, année sainte de la Rédemption, 1950 ans après la Passion de Jésus-Christ, le pape Jean-Paul II a organisé un rassemblement international de jeunes auquel ont participé plus de 250 000 personnes.  

Lorsque l’ONU a proclamé 1985 Année internationale de la jeunesse, il a lancé une autre invitation aux jeunes à venir à Rome pour le dimanche des Rameaux et, là encore, la réponse a été énorme : plus de 300 000 jeunes se sont rassemblés dans les églises de la ville. Après deux rassemblements internationaux réussis, le 20 décembre 1985, le pape Jean-Paul II a institué la Journée mondiale de la jeunesse comme célébration diocésaine annuelle à partir du dimanche des Rameaux 1986.    

(Si vous n’avez pas vu l’épisode 1 où nous avons parlé de la raison de la création de cet événement, retournez-y et consultez-le avant de poursuivre).  

À partir de 1987, les Journées mondiales de la jeunesse ont été célébrées pour la première fois au niveau international et, à partir de ce moment, tous les 2 ou 3 ans dans différentes villes hôtes.   

En 2023, la Journée mondiale de la jeunesse a été organisée par 14 pays différents dans presque tous les continents. L’Europe l’a accueillie 10 fois ; les Amériques – Nord, Centrale et Sud – en ont accueilli 4 au total ; l’Océanie et l’Asie en ont accueilli une chacune.  

Solidarité  

En tant que célébration internationale, la Journée mondiale de la jeunesse est au cœur de la communauté internationale. Tout au long de son histoire, elle a souvent servi de symbole de solidarité.  

Par exemple, la première JMJ internationale a eu lieu à Buenos Aires, en Argentine, en 1987, quelques années seulement après la chute d’un régime militaire. Et après la chute du mur de Berlin, les jeunes d’Europe de l’Est et de l’Ouest ont pu se rencontrer lors des JMJ de Czestochowa en Pologne en 1991.  

De grandes foules  

Les Journées mondiales de la jeunesse sont connues pour leurs grandes foules. Au cours de leur histoire, plusieurs d’entre elles ont rassemblé des millions de personnes.  

En 1995, des records mondiaux ont même été battus lorsqu’elles ont été organisées aux Philippines ! À l’époque, le Livre Guinness des records a reconnu que plus de 5 millions de personnes avaient assisté à la messe finale à Luneta Park lors des JMJ de Manille. La foule était si dense que le pape a dû troquer sa papamobile contre un hélicoptère pour se frayer un chemin à travers la foule.  

Les JMJ au Canada  

(Infos officielles) En 2002, les Journées Mondiales de la Jeunesse se sont même rendues dans le Grand Nord Blanc – le pays du hockey, du sirop d’érable et de la poutine – notre pays, le Canada. Les JMJ de Toronto ont rassemblé près de 800 000 participants et le pape Jean-Paul II y a assisté pour la dernière fois.   

(Information non officielle) Et juste parce que nous sommes les Journées Mondiales de la Jeunesse du Canada, il y a eu un événement des Journées Mondiales de la Jeunesse qui a eu lieu à Toronto en 2002 avec plus de 800 000 participants à la messe finale. C’est assez impressionnant ! Le pape au Canada ? OUI ! C’est également la dernière Journée mondiale de la jeunesse à laquelle le pape Jean-Paul II a participé. 

Parmi les lieux où l’événement a eu lieu ces dernières années, citons Cracovie 2016, Panama 2019 et Lisbonne 2023.  

Conclusion  

Les Journées mondiales de la jeunesse ont toujours cherché à unir la communauté internationale et se sont tenues à ses côtés pour marquer des événements historiques importants. C’est un événement à ne pas manquer ! Faites partie de l’histoire et venez nous rejoindre à la prochaine journée mondiale de la jeunesse !    

  

Large Crowds

World Youth Day is known for its large crowds. Over the course of its history, quite a few had millions in attendance.

In 1995, world records were even broken when it was hosted in the Philippines! At the time, it was recognized by the Guinness Book of Records when over 5 million people attended the final mass at Luneta Park in WYD Manila. The crowds were so dense that the Pope had to trade his Popemobile for a helicopter to get through the crowds.